Informatique
Vous êtes ici : Page d'accueil > Informatique > Manipulations

Manipulations

Reset du Bios - Flash du Bios - Formater un disque dur - Formatage de bas niveau
Partitionner un disque dur - Installer Win2K Pro - Défragmenter un disque dur
Compression de données - MultiBoot - Note sur Linux - IRQs

Désolé pour les utilisateurs de Modems, mais cette page risque d'être assez lourde à charger... Je vais tâcher d'être bref dans mes explications, afin de ne pas encore l'alourdir.

L'objet de cette page est de fournir un certain nombre d'explications basique quant à l'utilisation de certains outils sous MS-DOS. Certain me diront "MS-DOS c'est du passé", mais beaucoup de personnes utilisent encore cette plate-forme, et peuvent être aménées à utiliser des commandes simples. De même, vous trouverez des explications sur FDisk, avec captures d'écran (reconstruites en html), sur les IRQ et plus encore.


Reset du Bios

Pour commencer, quelques explications sur le BIOS. Le BIOS est en réalité une Eprom (Erasable Programmable Read Only Memory), c'est à une mémoire programmable. Le Bios contient toutes les informations relatives à la carte-mère: périphériques intégrées, contrôlleurs, ports, version du Bus, etc. Il est doté d'une interface de gestion, auquel vous pouvez accéder en général en appuyant sur "Del" au démarrage de votre machine. Vous accédez alors à l'ensemble des fonctions paramétrables de votre carte mère.

Dans certains cas, il est nécessaire de faire un reset (remise à zéro) du Bios, ce qui consiste à le remettre à son état initial, aux "réglages usine". J'ai eu à le faire à plusieurs reprises, notamment lors de l'installation d'un nouveau processeur, ou le tweaking (optimisation) des fonctions intégrées. Parfois, certains réglages engendrent une instabilité du système, il arrive qu'un reset du Bios soit très utile !

Pour faire un reset du Bios, il faut intervenir directement sur un jumper (cavalier) de la carte mère. La photo ci-dessous vous montre l'emplacement de ce jumper sur les cartes de type Abit KT7-Raid et KT7A-Raid.

Cavalier de Reset du Bios
Le cavalier du reset du Bios

Pour effectuer un reset du Bios :
- mettez votre PC hors-tension
- débranchez le cordon d'alimentation
- ouvrez le boitier de votre PC
- avant de faire quoi que ce soit, touchez une partie metallique du boîtier, afin de vous décharger de votre électricité statique. En effet, certains composants de votre PC sont très sensibles aux charges électriques, et peuvent être alors endommagés. Il est recommandé de porter un bracelet spécial, raccordé à la terre.
- déplacez le cavalier d'une pin, puis le remettre dans sa position initiale
- refermez, rebranchez et normallement, votre Bios aura retrouvé ses paramètres d'origine.

Il se peut que vous ayez à redéfinir la vitesse de votre processeur, notamment le facteur multiplicateur. Consultez le manuel de votre carte mère pour plus d'informations.




Flash du Bios

Le flash (appellé update ou mise à jour) du Bios consiste à mettre à jour la version du logiciel stockée sur l'Eprom. En faisant cela, vous pouvez avoir accès à de nouvelles fonctions, ou à au support de processeurs plus rapides, etc... Consultez le site web du fabricant de votre carte mère pour trouver les mises à jour du Bios de votre carte mère. En général, vous trouverez un fichier .exe (exécutable, à lancer sous Ms-Dos), un fichier .bin (fichier binaire du logiciel de l'Eprom) et un fichier texte vous donnant la procédure. LISEZ BIEN CE FICHIER AVANT TOUTE INTERVENTION.

Avertissement : cette manipulation est risquée. Si vous ne maîtrisez pas les commandes MS-DOS, il sera pour vous difficile de flasher votre bios. De plus, flasher son Bios peut endommager votre Eprom si la mise à jour, c'est à dire le nouveau logiciel installé sur l'Eprom n'est pas adapté, ou est corrompu. Vous pouvez alors endommager de façon irrémédiable votre carte mère.




Formater son disque dur

Le formatage d'un disque dur consiste à le préparer à recevoir des données, donc à être écrit. Vous pouvez effectuer un formatage sous Windows, mais si et seulement si le disque (ou la partition, voir plus bas) n'est pas celui sur lequel est installé votre système d'exploitation.

Sous Windows
Pour cela, ciquez avec le bouton droit sur l'unité que vous souhaitez formater, et choisissez "Formater..." (voir image ci-dessous).

Formatage d'un disque dur sous Windows

Sous Ms-Dos
Si vous souhaitez formater un disque dur avant d'y installer un système d'exploitation, il vous faudra passer par MS-Dos. Pour cela, démarrer votre machine d'une disquette système, et exécuter la commande suivante : "format n:" ("n" représentant la lettre du lecteur que vous souhaitez formater). Vous aurez un message vous avertissant que vous allez supprimer l'intégralité des données du disque. Approuvez, et le formatage va alors se lancer. Cette opération peut prendre de quelques minutes à plusieurs dizaines de minutes selon la taille du disque. Des options additionnelles sont disponibles, vous pouvez en avoir la liste en tapant "format /?".


Complément d'information pour le formatage d'un disque NTFS (ajout du 30/08/03)
J'ai eu la question à deux reprises, donc j'estime que ce problème peut concerner d'autres personnes et que je me dois d'en parler.

Comme vous le savez peut être, les systèmes Windows XP et Windows 2000 Pro offrent de meilleures performances quand ils sont installés (et utilisent) des partitions formatées au format NTFS (New Technology File System). Le format NTFS offre davantage d'options de sécurité que le FAT32 et surtout il supporte des volumes de grandes capacités.

Mais lors de la réinstallation d'un système plus ancien après WinXP et Win2K, le reformatage d'un volume NTFS en FAT32 peut s'avérer un problème. En effet, les volumes NTFS ne sont PAS lisibles par les volumes FAT32 utilisés par MS-Dos. Donc si vous redémarrez en mode MS-Dos avec une disquette Win98, vous aurez la désagréable surprise de ne pas pouvoir accéder aux volumes/partitions de type NTFS précédemment créées.


Pour convertir / formater un volume NTFS en FAT32, plusieurs options :

- utiliser un logiciel tierce-partie de type PowerQuest Partition Magic. Il possède un certain nombre d'options avancées de management de disque qui vous permettront de convertir un volume. Là pas de soucis, mais il faut l'avoir bien sûr.


Conversion de système de fichiers avec Partition Magic
Conversion de système de fichiers avec Partition Magic
ATTENTION: une sauvagarde de vos informations est FORTEMENT recommandée
avant de procéder à ce type d'opération.

- booter à partir du CD de Win2K et démarrer une réinstallation. Au début de l'installation, vous pourrez choisir de reformater la partition/le disque en Fat32. Une fois cela fait, vous n'êtes pas obligé d'aller jusqu'à la fin de l'installation et pouvez faire un reset manuel "brutal" en cours d'installation. Le disque/la partition sera alors en FAT32 et vous pourrez y accéder sous MS-Dos et y installer ce que tu veux y compris XP en FAT32 (NTFS recommandé cela dit).

- effectuer un formatage de bas-niveau. Attention: cette dernière option est réservée aux utilisateurs avancés. Si vous ne savez pas comment faire, reportez-vous à la sous rubrique ci-dessous intitulée "Formatage de bas niveau". Le format de fichier dera alors redéfini en FAT32.

Lien express: htpp://www.ntfs.com - Ce site dédié au NTFS (son nom parle de lui-même) vous donnera plein d'informations additionnelles.




Formatage de bas niveau

Cette opération est sensiblement différente du formatage "classique". Le but de ce type de formatage est de littéralement détruire tout trace de données de la surface du disque. Pourquoi ? Car même supprimés, les fichiers demeurent sur la surface du disque, mais sont invisibles du système d'exploitation. Ils peuvent donc être récupérés par une personne expérimentée, et certaines informations sensibles peuvent tomber dans de mauvaises mains (si vous revendez votre disque dur pas exemple). Vous avez du entendre parler de ce genre de problèmes, de plus en plus courant, les disques durs étant couramment vendus sur le marché de l'occasion.

Les données sont stockées sur la surface du disque de façon binaire, avec des 0 et des 1. Le formatage de bas niveau va remettre tout les octets (bit) à 0, et éliminer ainsi toute trace de fichier. Il se fait par l'intermédiaire de softwares particuliers, souvent mis à disposition par les fabricants de disques durs. Pour Maxtor, le logiciel s'appelle "PowerMax Maxtor Disk". Vous trouverez deux captures d'écrans ci-dessous. Chez IBM, il s'appelle "IBM Fitness Disk Software Utility"

Maxtor PowerMax Low Level Format Utility
Selectionnez "Write Disk Pack" pour effectuer un formatage de bas niveau.

Maxtor PowerMax Low Level Format Utility
Formatage en cours...

Attention !! Cette opération est irréversible !! (aucune récupération de donnée possible après) De plus ELLE NE PRENDRA PAS EN COMPTE LES PARTITIONS montées sur le disque... C'est ici un formatage du disque physique, toutes vos partitions seront donc détruites !! Dans le cas d'un RAID, il sera lui aussi démonté, et les disques devront faire l'objet d'un formatage individuel !!!

Sachez également que cette opération est longue, très longue... Le formatage de mon disque IBM Deskstar 46Go a pris 1h15, et celui de mes disques Western Digital Caviar 80Mo... 3h15 ! Ne soyez donc pas surpris, ni inquiets, c'est normal.




Partitionner un disque dur

Le partitionnement d'un disque présente beaucoup d'avantages : - il vous permet de scinder un volume important en portions dont vous spécifiez la taille. C'est très pratique, surtout pour stocker vos documents sur une unité différente de celle de votre système d'exploitation.
- vous pouvez reformater les partitions indépendamment les unes des autres. Si votre système Windows flanche, formatez la partition sur laquelle il était, vos documents resterons intacts sur la seconde partition.

- vous pouvez formater les partitions avec des systèmes de fichiers différents. NTFS, FAT, FAT32... Attention cependant, le NTFS n'est pas lisible par le FAT32 !

Bref, je le recommande ! Plusieurs méthodes...

Sous Windows

Sous Windows, notamment Windows 2000 Professionnel, c'est relativement simple. Il vous faudra créer une partition principale sur votre disque dur (ici, ce sera donc un autre disque que celui sur lequel se trouve l'OS), puis des lecteurs logiques. Il vous faudra utiliser le menu Gestion des Disques. Pour accéder à la gestion de l'ordinateurs : Démarrer > Paramètres > Panneau de Configuration > Outils d'administration > Gestion de l'ordinateur.

Gestion de l'Ordinateur
Dans le panel de commande "Gestion de l'Ordinateur", le service "Gestion des Disques"


Partitionner avec Windows
Cliquez avec le bouton droit pour formater/partitionner le volume concerné. Dans l'exemple ci-dessus, l'option est grisée car le clic droit a été fait sur la partition système, non supprimable.




Sous MS-Dos, avec FDisk

Alors, là, attention, c'est pas le même décors ! Plus de GUI, juste un pauvre menu en 2 couleurs. FDisk peut cependant toujours vous être utile... Son utilisation est cependant plus délicate.

Options de FDISK

Disque dur en cours : 2

Choisissez une option : _

1. Créer une partition DOS ou un lecteur logique DOS
2. Activer une partition
3. Supprimer une partition DOS ou un lecteur logique DOS
4. Afficher les informations de partition
5. Modifier le lecteur de disque dur en cours


Entrez votre choix : [1]




Appuyez sur Echap pour quitter FDISK.
Ecran principal de FDISK

Voici la procédure pour créer ses partition avec FDisk :
- 1. créer une partition DOS principale
- 2. créer une partition DOS étendue
- 3. créer un ou des lecteurs dans la partition DOS étendue (accepte les lecteurs non-Dos).


Créer une partition DOS ou un lecteur logique DOS

Disque dur en cours : 2

Choisissez une option : _

1. Créer une partition DOS principale
2. Créer une partition DOS étendue
3. Créer un ou des lecteurs dans la partition DOS étendue


Entrez votre choix : [1]




Appuyez sur Echap pour revenir au menu de FDISK.
1ère étape : Créer une partition DOS principale

Créer une partition DOS étendue

Disque dur en cours : 2

Partition     État Type      Nom de volume   Mo   Système   Utilisé
 D: 1              PRI DOS                 8001   UNKNOWN        5%



L'espace disque total est 21561 Mo (1 Mo = 1 048 576 octets)
Espace maximum disponible pour la partition : 13560 Mo ( 95% )


Entrez la taille de la partition en Mo ou en pourcentage d'espace disque
pour créer une partition DOS étendue..........................: [  95%]




Appuyez sur Echap pour revenir au menu de FDISK.
2ème étape : Créer une partition DOS étendue. Pourcentages recommandés.



Créer un ou des lecteurs dans la partition DOS étendue







Aucun lecteur logique défini.








Vérification de l'intégrité du lecteur :  79% effectués.
3ème étape : Créer un ou des lecteurs dans la partition DOS étendue (Option 3). Vérification...


Créer un ou des lecteurs dans la partition DOS étendue


Lect Nom volume       Mo  Système Utilisé
 H:                 4001  UNKNOWN     3%








Taille totale de la partition étendue : 13560 Mo (1 Mo = 1 048 576 octets)
Taille maximale disponible pour le lecteur logique : 9560 Mo ( 95% )


Entrez la taille du lecteur en Mo ou en pourcentage d'espace disque (%) [ 97%]


Appuyez sur Echap pour revenir au menu de FDISK.
...et création des lecteurs logiques.

Attention : FDisk n'est pas réellement adapté à la manipulation des lecteurs de (très) grandes capacités. Je vous conseille de visiter également ma page Raid pour plus d'explications. A la fin de la manipulation, vous aurez à spécifier quelle partition est Active. Sélectionnez l'option 2 du Menu Principal et choisissez la partition à partir de laquelle vous allez Booter. Attention : vous devrez formater toutes les nouvelles partitions crées avant de les utiliser.




Installer Win2000 Pro (Win2k)

L'installation de Windows 2000 Pro peut se faire de deux façons : booter à partir du CD, ou installation à partir d'une copie existante de Win2K, ou de Win98. L'option de mise à niveau vous sera proposée pour Win98. Petites précisions :

- si vous installez en démarrant à partir du CD, vous devriez avoir accès à l'option de formatage de la partition cible pour l'installation de Win2K Pro.

- si vous installez en démarrant l'installation sous Windows (pour réinstaller Windows par exemple), il se peut que cette option n'apparaisse pas. Je l'ai constaté à plusieurs reprises, mais il semblerait que le problème ne soit pas toujours présent, pour une raison que j'ignore. En ce qui me concerne, je préfère reformater la partition avant de réinstaller. Formatez en NTFS pour des performance optimales.

- si vous souhaitez installer Windows sur un Raid0, vous devez avoir un lecteur de Floppy Disk (lecteur de disquettes 3.½"), afin de spéficier le driver du controlleur Raid de la carte mère. Sinon, les disques connectés sur les ports IDE Raid ne seront pas détectés.

- si vous voulez installer Windows98 après Windows 2000... Bonne chance ! Car vous allez être confronté à un sérieux problème. Lors de l'installation, qui peut se faire en bootant du CD ou à partir d'une disquette système, Windows98 va chercher à s'installer sur la partition primaire, qui est également la partition active. Seulement quand vous installez après Windows 2000, la partition active est primaire se trouve être en format NTFS (système de fichier natif de 2000). Et, comme dit plus haut dans cette page, Windows98 ne peut pas lire le format NTFS, donc ne peut pas accéder à la partition primaire (dite partition d'amorçage) pour y copier des fichiers de Boot et l'installation s'arrête. Et là, vous êtes mal !

La solution barbare de Papa Mathias...

Avertissement : je ne recommande absolument pas cette méthodeà qui que ce soit. Si vous choisissez de le faire, ce sera à vos risques et périls !

Ma configuration était assez particulière. Je voulais installer Win98 sur le Maxtor, située sur l'IDE3 (ports Raid)... Actions effectuées :

- Pour que Window98 ne soit plus gêné par les partitions NTFS, il a fallu que je lui fasse croire que la partition principale, ou partition d'amorçage, était bien de type FAT. Il a fallu que je désactive les ports Raid (dans le Bios), car ils étaient reconnus comme ports d'amorçage. ATTENTION : ne redémarrez pas votre PC alors que vous avez modifié les branchements sur les ports RAID, car le controlleur vous indiquera une "Broken Strip" (si vous utilisez le Raid0). Je ne sais pas pourquoi, dans la mesure ou le disque débranché n'était pas l'un des deux qui constituaient le Raid...
- Ensuite, j'ai débranché mon disque Maxtor pour le mettre sur l'IDE1, canal de boot détecté par défaut
- J'ai utilisé FDisk pour recréer un système de partitions purement FAT
- J'ai installé Windows (sans problème)...
- J'ai rebranché le disque à sa place, sur le canal IDE3 (Raid)
- Au redémarrage, Windows 2000 a repris le relais, et dans l'explorateur, j'avais bien mon disque Windows98.

Autre problème... Comment booter dessus ?.... Le fichier Boot.ini ne mentionnait pas Windows98. BootMagic m'a sauvé la mise... Voir la sous-rubrique MultiBoot, plus bas.




Défragmenter un disque dur

Sur un disque dur, les données sont stockées dans des unités d'allocation, ou clusters. Ces clusters peuvent être de taille variable et peuvent n'être que partiellement remplis. On en déduit donc que plus la taille des clusters est importante, comme 32Ko par exemple, plus l'espace perdu cumulé des cluster non remplis à 100% pour un fichier va être important. Ceci explique que les tailles réelles des fichiers vues sous DOS (espace occupé par le fichier sur le disque) diffèrent parfois de ce que Windows indique.



Illustration de la taille occupée sur le disque de fichiers peu fragementés : la différence entre le total des tailles des fichiers et l'espace occupé est de 47 339o (47 Ko)



Illustration de la taille occupée sur le disque de fichiers très fragementés : la différence entre le total des tailles des fichiers et l'espace occupé est de 626 533o (627 Ko).

Dans cet exemple, la taille totale des fichiers est de plus de deux fois moindre à celle des fichiers peu fragmentés. L'espace perdu peut être donc plus grand encore, même si ce volume perdu ne représente quasiment rien comparé au volume total des fichiers concerné. C'est surtout les temps d'accès aux fichiers qui peuvent s'en trouver altérés, car ralentis.

Si effectuer une défragmentation permet de libérer (un peu) d'espace disque, elle permet surtout de limiter le morcellement des fichiers, qui ralentit considérablement leur temps d'accès. Une fragmentation faible des fichiers vous assure des temps d'accès rapides, et un espace disque optimisé.




Compression de données

J'ai eu quelques email sur la méthode à utiliser pour ouvrir un fichier de type .rar par exemple. En fait, il existe une multitude de formats de compression de données, dont on ne connait que le plus courant : le fameux .zip. Pour ne pas être coincé par un format de compression inconnu, je vous recommande deux petits programmes, qui vous permettront de pouvoir ouvrir la quasi-totalité des fichiers compressés courants :

- Power Archiver : très polyvalent et puissant
- WinRar : également polyvalent, et surtout léger, il supporte bon nombre de format d'archives.

Avec ces deux programmes, vous êtes prêts à compresser/décompresser n'importe quelle archive du Net !

Les fichiers de type .bin sont des images de CD. Il DOIVENT IMPERATIVEMENT etre accompagne de leur camarade: le fichier .cue Si tu as pas le .cue, tu pourras pas graver le .bin car c'est le .cue qui en décrit la structure... Donc recherche à nouveau dans Kazaa le nom de ton jeu, et trouve les 3 fichiers correspondant en .cue pour l'instant je les ai ouvert avec ISOBUSTER et je les ai installé dans le même dossier mais des sous dossiers différents. [Mathias Rousseau] Pas la peine. Quand tu auras les 3 paires de fichiers (.bin + .cue x3) tu pourras les graver avec Néro Burning Rom par exemple.


MultiBoot

Il est tout à fait possible de faire cohabiter plusieurs OS sur un seul et même ordinateur. Cela passe nécessairement par la création de partitions, qui auront leur autonomie les une par rapport aux autres.

Si vous installez Linux après Windows, Lilo (Boot Loader) vous permettra de choisir l'OS à partir duquel vous souhaitez démarrer.

Si vous avez installé Windows 2000 après Windows 98, sur une autre partition, le fichier Boot.ini va automatiquement s'enrichir d'une nouvelle entrée, qui vous permettra de sélectionner l'OS à lancer au démarrage de votre machine.

En revanche, si vous avez installé (ou essay d'installer) Windows 98 après Windows 2000, vous aurez probablement à avoir recours à un gestionnaire de Boot, comme PowerQuest BootMagic. Il n'est plus vendu dans le commerce, alors accrochez-vous pour le trouver. Il existe cependant des logiciels équivalents qui devraient vous rendre le même service. Cherchez un peu sur Google...




Note sur Linux

Petite note sur Linux. Outre le fait que Linux utilise un système de fichiers différents, le FHS (Filesystem Hierarchy Standard), il est recommandé de spécifier une partition pour le swap (ce que je pense être le fichier d'échange de Linux). Sa taille devra se situer autour de 500Mo. Sinon, vous avez toujours la possibilité d'exécuter une version de Linux via un programme bien pratique, appellé Knoppix. A découvrir...




IRQs

Ah... Les fameuse IRQ (Requêtes d'Interruption)... Elles m'ont causé bien des problèmes. Chaque périphérique recoit une IRQ lors de son installation, ainsi que tout périphérique, intégré ou non, communiquant avec la carte mère. Par exemple, le port parallèle ou les ports série ont une IRQ d'attribuée. Il en existe 15, de 0 à 15, mais 12 seulement sont utilisées pour les périphériques, les autres étant réservées. Certaines IRQs sont partagées (shared), comme l'IRQ 11.

Windows attribue lui même les IRQs, car il intègre cette capacité, appellée Gestion ACPI (Advanced Configuration and Power Interface). Vous pouvez trouver cette option dans le gestionnaire de périphériques.


Quand le service est installé...



Et quand il ne l'est pas ("PC Standard").

Windows vous donne la possibilité dans le gestionnaire de priphériques, de les visualiser de différentes manières : afficher les périphériques par type, ou par connexion, afficher les ressources par type, ou par connexion.

Ressources par connexion
Les modes d'affichage des périphériques et des ressources.

Ce qui nous intéresse ici, c'est de voir comment sont attribuées les ressources IRQ entre les périphériques.

IRQs par périphérique
Ressources IRQ par périphérique

Normallement, tout doit bien se passer, car Windows gère relativement bien ses IRQs. Si toutefois vous voulez absolument gérer vos IRQs de façon totalement manuelle, vous avez une option : desinstaller le service d'ACPI, et passer en mode normal. Alors là, attention : vous prenez un gros risque. Vous devez savoir ce que vous faites. Quand l'on désactive le mode ACPI, Windows charge la table des IRQs à partir de ce qui a été défini dans le BIOS. En effet, il est possible d'y définir de façon totalement manuelle, les IRQs à attribuer aux périphériques. Je l'ai fait, et cela n'a malheureusement pas résolu le problème... Après avoir désinstaller l'ACPI, votre machine sera spécifiée en tant que "PC Standard", et tous vos périphériques seront re-détectés au démarrage de Windows suivant.



LA solution aux problèmes de conflits d'IRQs

Quand vous rencontrez des problèmes de conflits d'IRQs, ou si lors de l'installation d'une nouvelle carte PCI votre machine plante, ou freeze au démarrage de Windows, voici une méthode qui peut marcher : désinstallez l'ensenble de vos cartes, et ne laissez que la carte graphique. Ensuite réinstallez les cartes une à une, en redémarrant Windows à chaque fois. Conseil : il semblerait que les cartes son soient plus à l'aise sur le PCI2. Normallement, vous devriez arriver à vous en sortir en procédant ainsi. J'ai résolu un problème de ce type en changeant l'ordre des cartes dans les slots PCI, et en les ré-installant une à une. Donc une méthode à retenir !




http://www.boolean.ca/hotpop/

Voilà... Fin de la rubrique pour l'instant... J'espère que vous y avez trouvé des infos intéressantes !



Dernière modification :

Haut de page
Home Page